Parties prenantes

Prestataires et fournisseurs

Achats responsables

Les achats d’EDF doivent refléter son engagement éthique, ses valeurs de respect, de responsablité, de solidarité et son inscription dans un développement durable.

  1. Son engagement pour l’emploi de personnes en situation de handicap ou en insertion, par exemple, s’étend à ses sous-traitants et fournisseurs.
  2. Par le volume de ses achats il peut participer à la création de filières efficientes, dans une optique de développement durable.
  3. De plus, en France, EDF a la possibilité de remplir 50 % de son obligation légale d’emploi de personnes handicapées par le canal des achats aux secteurs protégé ou adapté
La politique Achats d’EDF intègre les critères du développement durable Dans la Charte de développement durable entre EDF et ses fournisseurs

Cette Charte se réfère au Pacte Mondial, aux conventions de l’OIT et à l'accord RSE.

  1. Elle comprend des engagements réciproques de respect du pacte mondial et des conventions de l’OIT.
  2. Elle définit une démarche commune pour identifier les points critiques, définir les actions de progrès et en assurer le suivi.

Dans les cahiers des charges

La Politique Achats d’EDF demande que dès le stade de l'élaboration du cahier des charges, soient intégrés des critères à caractère environnemental et social.

  1. Pour faciliter cette mise en œuvre, les acheteurs disposent d’un guide d’achats responsables
  2. La direction des Achats Groupe a élaboré un Projet Achats Responsables qui intègre les accords RSE et les engagements d’EDF. Dans ce cadre, elle a pris plusieurs initiatives :
    1. Participation à un groupe de travail AFNOR pour décliner la norme ISO 26000 dans les achats en élaborant la norme NF X50-135 NF X50-135 – Achats Responsables parue en août 2012
    2. Nomination en 2012 d’un Chargé de Mission Achats Responsables
    3. Participation à l’association « Pas@pas » qui vise à développer les achats de ses membres secteur protégé. EDF est membre du conseil d’administration et trésorier de l’association
    4. Intégration (en cours) d’une clause Développement durable dans tous les contrats du Groupe
    5. Organisation d’un Challenge Groupe autour des achats solidaires

Dans les formations proposées aux acheteurs

  1. Le stage d’introduction au métier suivi par tout nouvel acheteur comprend un volet Achats Responsables.
    1. 185 stagiaires (4 585h) en trois an
  2. Une formation de 2 jours Achats et Développement Durable est proposée à tous les acheteurs
    1. 72 acheteurs ont suivi cette formation en trois ans (1 008h).

Dans les outils à disposition des acheteurs avec

  1. des questions spécifiques dans le questionnaire d’évaluation des fournisseurs
  2. une clause développement durable-sociale dans les contrats d’achat d’EDF
  3. la Charte développement durable intégrée dans tous les contrats d'achat
  4. une grille d’analyse de performance des fournisseurs selon plus de 200 critères environnementaux et sociaux
Bettercoal initiative

EDF est en membre fondateur de la Better Coal Initiative qui regroupe les principaux électriciens européens pour développer des exigences et des modes de contrôle partagés à l’égard de leurs fournisseurs de charbon. Objectif : s’assurer que les droits fondamentaux sont respectés (droits de l'homme, conditions de travail, protection de l'environnement, etc.)

En savoir plus sur Bettercoal.

Entretien avec Martin Christie, directeur exécutif de Bettercoal

Pourquoi l’initiative Bettercoal apparaît-elle aussi nécessaire ?
Le charbon restera un élément important du mix énergétique mondial pendant encore plusieurs années ; nous pouvons en profiter pour améliorer la performance de la filière d’approvisionnement en charbon sur les plans éthique, social et environnemental. Bettercoal concerne à l’origine les mines de charbon. Nous pensons que l’engagement de nos fournisseurs de charbon nous permettra d’apporter des améliorations et des avantages qui profiteront aux salariés et aux populations, et nous coopèrerons avec d’autres parties prenantes pour provoquer des changements positifs.


Quel peut être selon vous l’impact de l’initiative Bettercoal ?
J’estime que Bettercoal peut avoir un impact dans au moins 4 domaines : l’amélioration de la performance dans les mines grâce à notre modèle d’amélioration permanente ; l’amélioration de la performance en dehors des mines par une coopération avec d’autres parties prenantes pour provoquer des changements positifs ; la prise en compte par nos membres des données de performance éthique, sociale et environnementale dans leurs achats de charbon ; l’élargissement de notre influence dans la chaîne d’approvisionnement et dans d’autres secteurs industriels consommateurs de charbon comme la sidérurgie et les cimenteries.


Quels progrès avez-vous réalisés depuis 2011 ?
Notre groupe consultatif des parties prenantes a travaillé avec les membres de Bettercoal pour rédiger le code Bettercoal dans le cadre d’une consultation publique mondiale. Ce code définit les normes éthiques, sociales et environnementales que les membres de Bettercoal – acheteurs de charbon – demandent à leurs fournisseurs de respecter. Nous avons défini par ailleurs des lignes directrices et des protocoles d’évaluation qui nous permettront de mesurer la performance au niveau des sites miniers. Lorsque nous aurons terminé cet exercice, nous pourrons passer à la mise en pratique.


De quelle manière avez-vous impliqué les autres parties prenantes dans le développement de Bettercoal ?
Nous avons fait des efforts considérables pour recueillir et prendre en compte les points de vue d’un grand nombre d’intervenants dans l’initiative Bettercoal et dans le code. Nous avons été conseillés par les experts du groupe consultatif des parties prenantes qui rassemble des représentants de la société civile et des compagnies minières. Il nous a paru essentiel de recueillir également les points de vue des gouvernements, des organisations non gouvernementales, des compagnies minières, des acheteurs de charbon et des représentants des syndicats, ce que nous avons fait dans le cadre de réunions de consultation organisées en Afrique du Sud, en Russie, en Colombie et en Indonésie, qui sont tous de grands pays producteurs de charbon.


Quels sont vos prochains objectifs pour 2013 ?

Nous allons passer d’une phase de définition à une phase de mise en pratique. Jusqu’à présent, nous nous sommes concentrés sur la rédaction des documents clés parmi lesquels le code Bettercoal et sur les processus qui sont au cœur de notre activité. Nous allons commencer à évaluer des mines au second semestre 2013 ; nous réaliserons une partie de ces évaluations nous-mêmes et confierons l’autre partie à des tiers. Cet exercice livrera des données utiles sur la performance éthique, sociale et environnementale, que les membres de Bettercoal prendront en compte dans leurs achats de charbon.

Initiatives d’ERDF

ERDF établit des partenariats ou des chartes de bonnes pratiques avec les organisations représentatives de ses fournisseurs pour progresser ensemble sur la performance économique, technique et environnementale des matériels, sur les relations contractuelles et sur la satisfaction des clients.

  1. En juin 2012, charte de bonnes pratiques avec le Gimelec pour allier mieux disance et performance.
  2. En juillet 2011, partenariat avec la CAPEB pour augmenter la satisfaction des clients communs.
Edison

Toutes les communications entre Edison et ses sous-traitants passent par son Portail Fournisseur. Les critères d'approvisionnement et d'accréditation sont précisés dans la Politique de l'Entreprise et contrôlés par un comité mensuel. Les résultats sont communiqués aux sous-traitants concernés. Edison réalise régulièrement des audits internes pour garantir la conformité à la politique de l'entreprise et une amélioration continue.

Entretien avec Bruno Crescent, Directeur des achats groupe (video)

Alternative content

Télécharger la Charte de développement durable du groupe (pdf)