Parties prenantes

Territoires

Enjeux de l’ancrage territorial

  • Imprimer la page
  • Envoyer la page
  • Ajouter la page à votre panier
Des enjeux, une volonté

« Travailler avec nos parties prenantes sur le développement des territoires » est un des douze engagements de responsabilité d’entreprise préparés par le groupe EDF en 2012 et présentés à l’Assemblée générale des actionnaires de mai 2013.

EDF est souvent en France le premier employeur régional. Il est le concessionnaire des réseaux de distribution, propriété des communes. Il est également concessionnaire de nombreux ouvrages hydrauliques. Ses installations modifient les paysages, impactent l’environnement naturel et font aussi appel à de nombreux fournisseurs et sous-traitants locaux.

Dans tous les pays où il opère le groupe EDF est conscient de l’impact humain et économique de son activité sur ses territoires d’implantation, notamment autour des ouvrages de production.

Une démarche de partenariat

Particulièrement en France, où EDF avec ses filiales, RTE, ERDF et Groupe Électricité de Strasbourg, est présent sur tout le territoire, par ses implantations industrielles et son action commerciale, le Groupe accompagne les collectivités territoriales dans leurs projets énergétiques et économiques. Un mouvement amplifié par les responsabilités et les pouvoirs nouveaux des collectivités, qui doivent, depuis les lois issues du Grenelle de l’environnement, élaborer un plan climat et un plan énergétique.

Le groupe EDF en France entend :

  1. accompagner les territoires dans l’élaboration et le déploiement de leur politique énergétique
  2. rapprocher ERDF des territoires pour mieux répondre à leurs attentes
  3. garantir la présence territoriale du Groupe notamment par le maintien des accueils physiques du commercialisateur, dont le nombre est resté constant depuis l’ouverture du marché
  4. simplifier les règles et les procédures établies lors de l’ouverture du marché pour clarifier le rôle des différents acteurs et optimiser le service rendu
  5. renforcer la transparence dans les informations données aux autorités concédantes.
Acceptabilité des installations

L’image d’EDF et celle des CNPE restent largement positives. Dans le détail, on observe comme chaque année que ces opinions sont plus souvent « plutôt bonnes » (66%) que « très bonnes » (20%). On mesure à nouveau cette bonne image dans la manière dont les riverains perçoivent le fonctionnement des centrales nucléaires : 84% estiment ainsi qu’ils fonctionnent bien. Par ailleurs, les riverains de centrales nucléaires saluent toujours l’impact positif de celles-ci sur l’économie et la vie de la région.

  1. Les centrales nucléaires ont selon les riverains un impact positif en matière d’emploi (82%), d’activité économique (78%), de commerce (68%) et d’équipements collectifs (67%).
  2. 86 % riverains de centrales nucléaires ont une image positive d’EDF
Sécurité aux abords des installations de réseaux

Depuis plusieurs années, ERDF et RTE se sont associés pour diffuser des conseils de prudence aux personnes qui travaillent près des lignes électriques. Cette campagne de prévention s’appuie sur une mascotte, Wattson, qui incarne le message : « Sous les lignes, prudence : restons à distance ! ». Wattson rappelle au public les précautions à prendre. Un site Internet est dédié à ces recommandations : www.sousleslignes-prudence.com.

Cette campagne de sensibilisation s’ajoute aux formations apportées aux professionnels. En région, ERDF collabore avec les services départementaux d’incendie et de secours, notamment en mettant à leur disposition un mini réseau électrique à vocation pédagogique qui permet de simuler des situations dégradées.