Impacts

Biodiversité

Exemples de réalisations

Sont rassemblés ici des exemples de réalisations du Groupe classées selon les trois axes de sa politique de biodiversité :

  1. Développer la connaissance des milieux naturels
  2. Préserver la biodiversité
  3. Informer, sensibiliser et former
Connaître

En France

Les études d’impact environnemental pour la construction de nouvelles centrales thermiques dressent l’inventaire des espèces sur le site et identifient les zones protégées. Si nécessaire, des adaptations du plan de masse des nouveaux projets sont réalisées.

EDF améliore la connaissance sur la faune et la flore aquatiques par des programmes de R&D sur la migration des poissons (radio-pistage des anguilles) et sur l'environnement (biologie aquatique, hydrologie, sédimentologie, pollution des rivières, etc.).
En savoir plus : Séminaire de restitution du programme de recherche sur les anguilles

  1. Un programme en thermie et hydrobiologie a été conduit entre 2008 et 2012. Il a étudié les préférences et tolérances thermiques des principales espèces piscicoles, le comportement des poissons en présence de contrastes thermiques, la part de la température dans la distribution spatiale des espèces, et l'influence de la température sur les bactéries et les algues. Un programme approuvé par le Ministère de l’Ecologie et l’ASN, et mené avec de nombreux partenaires scientifiques (IRSTEA, ONEMA, CNRS, Universités de Toulouse et Clermont-Ferrand), des bureaux d’études et associations. Publication des résultats : 2013.

Avec le Muséum national d’Histoire naturelle, un nouveau partenariat est à l’étude pour établir une base de données de la biodiversité terrestre sur 4 sites et espaces EDF, ainsi qu’une méthode de diagnostic de la valeur écologique du foncier de l’entreprise.

Au Royaume-Uni

Dans le cadre de ses études d’impact environnemental pour la construction de centrales nucléaires, EDF Energy étudie des scénarios de référence écologiques sur les sites de Hinkley Point et Sizewell. Objectif : disposer des données pour planifier les nouveaux aménagements dans le respect de la biodiversité.

En Italie

Edison a établi en 2011, à partir de publications scientifiques, un inventaire de la biodiversité pour 140 de ses sites au regard de trois indicateurs: utilisation des sols, zones protégées, répartition des espèces vertébrées. Edison a ainsi pu classer ces sites selon un indice de sensibilité qui sert à programmer les actions à moyen et long terme.

En Belgique

EDF Luminus poursuit depuis 2010 une étude relative aux comportements migratoires des poissons et à leur taux de mortalité au droit des centrales hydrauliques.

  1. Des observations ont été réalisées à la centrale de Lixhe pour comprendre le comportement des anguilles et des jeunes saumoneaux en amont des ouvrages.
    En savoir plus sur l'étude menée par EDF Luminus : Rapport développement durable 2012 p.37
  2. Dans le cadre du renouvellement du permis d’exploitation de la centrale d’Ivoz-Ramet, EDF Luminus a dénombré les espèces de poissons. Un rapport sur la faune et la flore autour de la centrale sera élaboré.

EDF Énergies Nouvelles

EDF EN veille au respect de l’avifaune (oiseaux et chauves-souris) et de la flore sur toute la durée de vie de ses réalisations, du développement à l’exploitation.

Préserver

En France

Les directions industrielles d’EDF ont élaboré et conduisent des stratégies biodiversité.

  1. Les installations hydrauliques maintiennent un débit minimum (débit réservé), conformément à la loi (selon l’installation, 5 à 10 % du débit moyen du cours d’eau) et réalisent des aménagements pour aider les poissons migrateurs (saumons, aloses, anguilles) à franchir les barrages.
    1. 122 équipements sont installés sur 83 sites.
    2. Pour la maintenance du barrage de Sarrans, situé en zone Natura 2000, EDF a choisi des engins insonorisés (grues électriques) pour préserver le milan royal et le faucon pèlerin
    3. La passe à poissons de Jons sur le Rhône a été mise en eau après 10 mois de travaux
  2. Le parc thermique à flamme a engagé un Projet stratégique biodiversité comportant un état précis de la situation de chaque centrale.
  3. Le parc nucléaire recense aussi le foncier disponible pour cartographier les espaces naturels.

EDF s’appuie sur ses partenaires (Comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature, Réserves naturelles de France, Conservatoire du littoral, Ligue pour la protection des oiseaux, Fondation Nicolas Hulot, Fédération nationale pour la pêche en France, etc.)

  1. Chaque projet du Groupe est désormais étudié par le Comité des partenariats.
  1. Les réalisations en partenariat les plus notables de 2012 sont :
    1. Avec la LPO, gestion des sites naturels de 5 centrales (3 hydroélectriques, une thermique, une nucléaire)
    2. Avec le Conservatoire du Littoral, la restauration d’un ancien site industriel près de l’Etang de Berre
    3. Avec Réserves naturelles de France, l’aménagement écologique d’un sentier de randonnée dans la réserve naturelle de la Petite Camargue alsacienne
    4. Avec l’ONEMA, l’accord de 2011 visant à concilier production électrique et protection des milieux aquatiques comporte quatre axes : échange de données, formation, revues régulières sur l’insertion environnementale des ouvrages et R&D. Ce volet R&D s’est développé en 2012 sur les opérations suivantes :
      1. Restitution des études sur le comportement des anguilles et l’impact des obstacles en rivière sur leur migration et leur mortalité
      2. Programme de recherche en thermie et hydrobiologie (cf. supra)

EDF développe la compensation écologique et élabore même une offre pour tiers.

  1. EDF a été sélectionné en 2012 par le Ministère de l'Ecologie pour conduire une opération expérimentale d'offre de compensation écologique en Rhône-Alpes. L’entreprise va réhabiliter ses 120 ha de terrains dans le massif de Belledonne pour y créer des conditions favorables à la faune et la flore, notamment le tétras-lyre, espèce menacée. Ces terrains serviront à compenser l’impact des travaux d’EDF sur ses ouvrages et celui d'autres projets régionaux (ferroviaires ou touristiques…). La gestion du site sera menée en partenariat avec les acteurs locaux : bergers, monde associatif, élus, service de l'Etat.

Dans les Systèmes énergétiques insulaires, les actions les plus notables de 2012 sont

  1. en Guadeloupe un partenariat conclu avec l’association Kap’Natirel pour la protection des tortues marines, notamment en période de ponte.
  2. à la Réunion, la solution d’éclairage public lancée avec la Société d’Etudes Ornithologiques de la Réunion (SEOR), pour protége des oiseaux endémiques (pétrels) menacés d’extinction en diminuant la pollution lumineuse (faisceau dirigé vers le sol, extinction lors des périodes sensibles)

Les filiales de réseau, ERDF, RTE, sont membres fondateurs depuis 2011 du Club infrastructures linéaires et biodiversité avec d’autres gestionnaires de réseaux électriques, autoroutiers, etc. En 2012, ERDF a

  1. poursuivi le plan d’action de sauvegarde de l’aigle de Bonelli
  2. continué son partenariat avec la LPO pour inciter ses agents à installer des refuges LPO chez eux ou dans leur voisinage
  3. mené sa nouvelle politique d’élagage, qui vise à différencier les techniques de coupe en fonction des espèces végétales rencontrées. Des arbres sont également replantés.

Au Royaume-Uni

EDF Energy vise, pour ses sept sites de production, l'obtention d’ici 2015 du label Biodiversity Benchmcark attribué par le Wildlife Trust.

  1. Certifiés en 2012 : Sizewell B, Hinkley Point B, Hartlepool, Heysham
  1. A Sizewell B, la construction d’un aménagement menaçait quatre espèces de reptiles protégés. Avant les travaux, EDF Energy a conduit un programme de capture et de relocalisation supervisé par un spécialiste.
  2. Dans le cadre du projet de développement du site de stockage de Sizewell B, EDF Energy a versé 120k £ au Fonds d’aménagement et d’accessibilité de la zone littorale remarquable de Suffolk.
  3. A Hinkley Point C, EDF Energy a poursuivi la réalisation du plan de gestion de l'habitat naturel et du plan de remédiation et de suivi écologiques établis avec ses parties prenantes : entretien et élagage des 12 200 arbres et arbustes plantés en 2011, plantation d'1 km de haies, amélioration d'un cours d'eau, nettoyage des 23,7 ha de prairie semés en 2011, protection des invertébrés et des chauves-souris.

En Italie

Edison a achevé l’établissement d’une base de données sur la vulnérabilité de l'écosystème autour de ses sites. L’entreprise va analyser la biodiversité autour des sites hydroélectriques plus sensibles.

  1. Sur les zones sensibles Edison élabore des partenariats opérationnels avec des ONG

Edison a progressé dans la protection des oiseaux autour de ses sites éoliens et engagé un projet de remédiation environnementale pour le photovoltaïque.

L’entreprise continue à participer, avec le parc national des Abruzzes et plusieurs universités, à la protection de l’ours marsicain.

En Europe centrale

En Pologne, les sociétés du Groupe (production thermique à flamme de chaleur et d’électricité) se mobilisent pour protéger les oiseaux autour de leurs sites : faucons crécerelles à Cracovie et Zielona Góra, fringillidés (mésanges notamment) et cavernicoles à Rybnik.

Elles sont attentives à l’impact de leur activité. A Torun, EDF Torun coopère avec l'Université Copernic sur l'impact des cendres et des scories de son parc de stockage. AZielona Góra, l’entretien des espaces verts se pratique avec des méthodes qui minimisent les risques pour la faune et la flore.

  1. En Hongrie, BER Zt a reçu de l’Association ornithologique hongroise le prix de l’entreprise amie des oiseaux (“Bird friendly work place”

Au Laos

Autour du barrage de Nam Theun 2, les programmes Faune et flore sauvage et habitats permettent de recenser et de préserver les espèces impactées par l’installation.

NTPC soutient financièrement la Zone Nationale Protégée Nakai-Nam Theun, jusqu’à 2035, ainsi que le programme national de protection des éléphants du plateau de Nakai.

Le Laboratoire d’environnement aquatique créé par EDF et NTPC assure un suivi détaillé de la qualité de l’eau et de l’hydrobiologie du réservoir et des rivières liées au projet.

Voir les reportages sur le barrage de Nam Theun et la gestion de la qualité des eaux de la retenue

Au Brésil

UTE Norte Fluminense (CCG) renforce les instruments de gestion de la Zone de protection environnementale de Macaé de Cima et du Parc d’Etat des Três Picos pour préserver la forêt primaire atlantique, dans le cadre d’un programme de compensation environnementale.

Elle finance également une étude sur les zones humides du nord de l’Etat de Rio, menacées de dégradation.

Elle poursuit son programme de protection du tamarin lion doré, espèce endémique menacée de disparition par la déforestation, en partenariat avec l’ONG Mico Leao Dourado. Une réussite : la réserve où interviennent UTE et son partenaire compte plus de 1 600 individus.

EDF Energies Nouvelles

Sur tous ses nouveaux sites, EDF Energies Nouvelles effectue des suivis biologiques et écologiques réguliers, applique des plans de gestion écologique, avec fauches différenciées du couvert végétal et interdiction de tout engrais ou pesticide chimique.

  1. EDF Energies Nouvelles a poursuivi son programme de préservation de la biodiversité sur le site photovoltaïque de Toul (Meurthe-et-Moselle), avec installation de gîtes pour protéger les chauves-souris, intégration d’un boisement paysager et de haies, plantation d’espèces mellifères pour les abeilles.
  2. A Crucey, le design de la centrale photovoltaïque de Crucey a été adapté pour maintenir 5 espaces vierges correspondant à 5 zones environnementales sensibles.
Sensibiliser et former

En France

Depuis 2008, EDF s'associe à la Fête de la Nature et organise des actions sur des sites d’exception pour faire partager au public son engagement et celui de ses salariés en faveur de la biodiversité :

  1. Organisation à l’espace Bazacle de Toulouse de conférences animées par des chercheurs du CNRS sur la connaissance des abeilles, araignées et fourmis ;
  2. Mise en place d’ateliers pédagogiques à la centrale thermique du Havre pour faire découvrir aux publics jeunes les éco-systèmes aux abords du site ;
  3. Sorties nature dans la réserve ornithologique de la centrale nucléaire de Blayais sur les enjeux de la préservation de l’éco-système de l’estuaire de la Gironde ;
  4. Expositions grand public en Martinique et Guadeloupe pour sensibiliser les habitants à la protection des tortues marines, ou encore, à la Réunion, présentations du projet Corail, qui vise à créer des récifs artificiels à partir de poteaux en béton recyclés sur lesquels le corail pourra prendre appui et se développer.

Pour ses équipes opérationnelles, EDF édite des guides d’information, de méthodologie et de bonnes pratiques. Une formation en e-learning sur la biodiversité, réalisée avec la Fondation pour la Nature et l’Homme, est accessible sur l’intranet.

  1. Après les guides pour les métiers de l’hydraulique et de la gestion des bâtiments parus en 2011, a été édité en 2012 le guide pour les métiers du nucléaire. Sont en préparation pour 2013 ceux pour les métiers des réseaux et du thermique
  2. Dans les Systèmes Energétiques Insulaires, EDF va compléter cette collection de guides biodiversité par un guide spécifique aux territoires d’Outre-mer d’ici 2014. Un plan d’action Biodiversité sera également élaboré d’ici 2015.

 

En Pologne

En 2012, toutes les sociétés ont sensibilisé leurs salariés à la biodiversité, par des conférences, des concours, le journal interne, l’organisation d’une Journée Biodiversité.

  1. EDF Rubnik a promu l’écologie et la biodiversité lors d’une journée portes ouvertes, soutenu l’organisation du concours «Ensemble, nous protégeons la Terre» organisé par la Fondation pour les écoles polonaises et publié de nombreux articles.

CE Zielona Góra, lors de sa Journée de la biodiversité le 25 mai a organisé pour ses employés une conférence sur les espèces rares de plantes et d'animaux du site.