Impacts

Climat

Les émissions de CO2 dans les autres pays

En Italie

Edison a tablé sur les cycles combinés gaz (CCG) pour développer et renouveler son parc. Huit CCG ont été mis en service (7 000 MW intégrant 50% de la capacité installée d’ Edipower) entre 2001 et 2007.

La société optimise son parc de production thermique, remet en service ses centrales hydroélectriques et développe son parc renouvelable. Ses capacités éoliennes sont ainsi passées de 259 MW en 2011 à 471 MW en 2012.

  1. En 2012, la construction de parcs éoliens a mobilisé 50 % des investissements d'Edison dans le secteur électrique
  2. Emissions de CO2 passées de 481,4 g/kWh produit à 324 pour sa production d'électricité en 2012.

Grâce à ses centrales de cogénération sur les sites des industriels, EDF Fenice, spécialiste de l’efficacité énergétique, réduit de 10 à 30 % leur consommation et diminue jusqu'à 30 % leurs émissions de gaz à effet de serre par rapport à une solution de production séparée d'électricité et de vapeur.

  1. Contrat avec le chimiste Tioxyde pour une nouvelle centrale de cogénération (12,5 MWe)
  2. Renouvellement pour cinq ans, du contrat avec le groupe Fiat : fourniture de services énergétiques et environnementaux à 23 sites
  3. Nouveau contrat avec le groupe automobile russe Avtovaz pour moderniser ses unités de production d'air comprimé
Au Royaume-Uni

En 2007, EDF Energy s'est fixé l'objectif de réduire de 60 % d'ici 2020 l’intensité des émissions de CO2 dues à sa production électrique par rapport à 2006 (813 g CO2/kWh), soit de parvenir à 325 g CO2/kWh.

Après l'intégration du parc nucléaire de British Energy en 2008, cet objectif a été dépassé.

  1. Intensité carbone en 2012 : 249,3 g CO2/kWh

Pour maintenir ses émissions de CO2 au plus bas niveau, EDF Energy mise sur les énergies bas carbone, nucléaire et renouvelables, et sur les technologies les moins émettrices (CCG) dans le thermique à flamme.

  1. Nucléaire : 100 millions de tonnes de CO2 évitées avec l'extension en 2010 de la durée de fonctionnement des réacteurs nucléaires d'Heysham 1 et d'Hartlepool. Deux nouvelles extensions en 2012 : Hinkley Point B et Hunterston B
  2. Nucléaire : projet de construction de quatre réacteurs EPR à Hinkley Point et Sizewell
  3. Thermique à flamme : achèvement à West Burton d'un CCG (1 300 MW) dont la première unité a démarré en 2012
  4. Énergies renouvelables : développement du parc éolien terrestre avec 304 MW en exploitation (268 MW en 2011) et 400 MW en projets, construction d'un parc éolien offshore de 163 MW en voie d'achèvement, dont celui de Teeside (62 MW), joint venture avec Eneco pour le projet éolien offshore de Navitus Bay (900 MW)
En Pologne

Les sociétés du Groupe valorisent des proportions croissantes de biomasse dans leurs centrales à charbon, permettant de réduire leurs émissions de CO2. Elles convertissent leurs chaudières en unités 100% biomasse comme Kogeneracjia à Czechnica, et développe des systèmes de co-combustion avec injection directe de biomasse dans les foyers de leurs chaudières à charbon.
Avec un mix-énergétique assuré à 11% par la biomasse et une production de 1,7 TWh à partir de biomasse (+ 10,3% par rapport à 2011), EDF Polska s'affirme comme le leader national de l'électricité verte issue de la biomasse. Ce mix-énergétique composé de 11% d'énergie d'origine renouvelable lui permet d'être sensiblement au-dessus de l'objectif de 10,4% fixé par le gouvernement polonais.

  1. Kogeneracja a mis en service une chaudière 100 % biomasse à Czechnica et prévoit de convertir en unité 100 % biomasse l'une des installations de Wroclaw consommant actuellement 45 % de biomasse et 55 % de houille
  2. EDF Krakow a porté sa part de biomasse à 15 % en dotant une de ses chaudières du système d'injection directe Biomasa

Kogeneracja, Cergia, EDF Wybrzeze et EC Zielona Góra remplacent leurs centrales à charbon par des unités au gaz, plus efficaces et moins polluantes.

  1. En remplaçant une ancienne chaudière à charbon par une chaudière à fioul et gaz (167 MW) EC Zielona Gora vise une réduction de 57 % de ses émissions de CO2

Les sociétés modernisent aussi leurs installations de production pour en accroître les performances économiques et environnementales.

  1. EDF Kraków a doté sa centrale de Cracovie d'un accumulateur de chaleur pour adapter sa production aux besoins du réseau de chauffage urbain, réduisant ainsi sa consommation de combustible et ses émissions de CO2
  2. EC Zielona Góra modernise et développe le réseau de chauffage urbain. Objectifs : réduire les pertes de transport et limiter les émissions de CO2
  3. Kogeneracja a développé avec l’Université Technique et le Parc Technologique de Wroclaw le premier système de trigénération (production simultanée d’électricité, de chaleur et de froid) en Pologne. Une technologie qui réduit réduction d’environ 20 % les émissions de gaz à effet de serre
Emissions de CO2 des centrales d’EDF en Pologne
Prévisions d'émissions de CO2
2011 2012 2013 2014 2015
Société [ton] [g/kWh] [Kton] [Kton] [Kton] [Kton]
Rybnik power plant 8 200 710 815 7 870,6 7 777,2 7 436,1 7 436,1
EC Kraków 1 809 915 454 1 785,0 1 741,7 1 735,3 1 735,3
Kogeneracja 1 294 511 335 1 306,2 1 349,1 1 152,3 1 152,3
EC Wybrzeże 1 797 701 387 1 655,9 1 727,8 1 790,3 1 790,3
EC Zielona Góra 595 596 322 528,1 582,7 582,7 582,7
Cergia* 212 275 402 291,0 296,3 298,1 298,1
Total emission 13 910 708 13 490,8 13 479,9 12 994,9 12 994,9

 

*Chiffres des émissions pour les 10 premiers mois de 2011

En Chine

La Chine s'est engagée à réduire les émissions de CO2 par unité de PIB d'environ 25 % en 2020. Pour atteindre cet objectif et répondre à la hausse de la consommation nationale d'énergie, elle investit massivement dans les énergies propres et l'efficacité énergétique.

  1. Prévisions : hausse annuelle de 9 % de la capacité installée qui passerait de 1 055 GW en 2011 à 1 437 GW en 2015
  2. Investissements hydrauliques doublés en 2012 par rapport à 2011

La centrale à charbon de Laibin B, détenue et exploitée par le groupe EDF jusqu'en 2015 consommait 8 % de sa production. EDF et EDF Fenice, spécialiste des services énergétiques aux industriels (EDF 100 %), ont proposé de :

  1. rénover le système de management des précipitateurs électrostatiques
  2. améliorer l'étanchéité du réchauffeur d'air et du réseau d'air comprimé pour en réduire les fuites.

Ces solutions vont réduire les consommations annuelles de charbon (- 2 600 t) et d'électricité (-12 000 MWh) ainsi que les émissions de CO2 (-16 000 t par an).

L'Agence internationale de l'énergie et le China Electricity Council ont sollicité le Groupe pour participer à un programme d'amélioration de l'efficacité énergétique des centrales thermiques chinoises : deux projets pilotes sont en cours.

3 millions de lampes basse consommation pour réduire les consommations d'énergie du Liban (vidéo)

Dans les villages du Nord/Est de Beyrouth, EDF Trading remplace 3 millions de lampes à incandescence par des lampes basse consommation. Objectif : réduire les émissions de CO2 et les consommations d'énergie du pays. Rencontre sur le terrain avec Tania El Khoury, qui gère ce projet.

Alternative content