Activité

Accompagner les clients

Les mesures nationales d’économie d’énergie

L’Union européenne s’est fixé un ambitieux objectif de réduction de 20 % des consommations d’énergie entre 1990 et 2020.

 

En France et au Royaume-Uni, où le groupe EDF compte la plupart de ses clients directs, les gouvernements ont pris des mesures d’incitation aux économies d’énergie.

Les certificats d’économie d’énergie en France

En France, depuis 2005, les pouvoirs publics assignent aux fournisseurs d’énergie un objectif triennal d’économies (fonction de leurs volumes de ventes) à réaliser chez leurs clients. Ces économies se comptent en kWh cumac (cumulés et actualisés) et s’expriment en certificats d’économie d’énergie (CEE).

· 1ère période (mi-2006 à mi-2009) : 54 TWh cumac dont 29,8 pour EDF. Objectif atteint.

· 2e période (2011-2013) : 345 TWh cumac dont environ 140 pour EDF. L’objectif devrait être atteint malgré la crise et la diminution des principaux gisements d’économie.

 

En 2012, l’Etat français a engagé des discussions sur l’objectif et les modalités de la troisième période (2014 – 2016) avec les parties prenantes. Le niveau de contrainte pesant sur les énergéticiens pourrait être durci en fonction des modalités retenues pour la transposition de la directive efficacité énergétique. Dans ce contexte, EDF fait des propositions pour optimiser le coût et l’efficacité du dispositif pour les parties prenantes.

 

EDF a élaboré des plans d’action régionaux pour aider les commerciaux à mieux valoriser les offres d’efficacité énergétique et pour fixer des priorités : copropriétés, éclairage public et réseaux (pompes à chaleur ou biomasse), notamment.

· En 2012, les actions d’EDF en France ouvrant droit à des CEE ont été réalisées à :

 

  1. 50 % auprès des particuliers
  2. 22 % auprès des entreprises
  3. 28 % auprès des collectivités locales et des bailleurs sociaux

Le Groupe ÉS (Électricité de Strasbourg) a fait évoluer son modèle de production des CEE face à la crise. Il a notamment développé des partenariats de production de CEE avec les bailleurs sociaux locaux. Il a déjà quasiment atteint sa contrainte pour la seconde période.

Les programmes du Royaume-Uni

Dès 2002, le Royaume-Uni a pris des mesures contraignantes. Jusqu’à fin 2012, deux programmes, le CERT (Carbon Emissions Reduction Target) et le CESP (Community energy saving program) ont contraint les fournisseurs d’énergie à faire réaliser à leurs clients des économies d’énergie et des diminutions d’émission de CO2.

· Au 31 décembre 2012, EDF Energy aura réalisé 100 % de ses obligations CERT et CESP.

· Le CESP se termine fin 2012 avec 89M£ d’investissements en 3 ans de la part d'EDF Energy dans des mesures d’isolation d’habitations de quartiers défavorisés. Un programme bénéficiant à plus de 30 000 foyers parmi les plus vulnérables.

Ces programmes sont remplacés depuis le 1er janvier 2013 par le programme ECO. Celui-ci vise la rénovation totale des logements résidentiels et concentre l’effort sur les foyers vulnérables et à faibles revenus. EDF Energy engagera 490 M£ pour la première tranche (janvier 2013 - mars 2015).

ECO comprend trois objectifs principaux

· Réduction des coûts de chauffage des foyers vulnérables et à faibles revenus. Obligation d’EDF Energy : générer 500 M£ d'économies à vie sur leurs factures d’énergie.

· Réduction des émissions de CO2 pour les populations, notamment à faibles revenus. Obligation d'EDF Energy : éviter 0,8Mt de CO2.

 

  1. Réduction des émissions de CO2 des foyers avec des problématiques énergétiques plus difficiles à traiter. Obligation d'EDF Energy : éviter 2,4Mt de CO2