Sûreté

Organisation et contrôle de la sûreté nucléaire

En Chine

TNPJVC et les EPR de Taishan
Focus :
La politique de sûreté nucléaire du groupe EDF

Formalisée en 2012 au niveau du Groupe, la politique de sûreté nucléaire du groupe EDF, premier exploitant nucléaire mondial, est déployée dans tous ses pays d'implantation avec la même exigence d'amélioration continue.

Partout la sûreté nucléaire est la priorité absolue.

Partout, elle repose sur la rigueur, la transparence, les compétences des équipes, la fiabilité des matériels et l'efficacité des organisations.

Chaque pays agit toutefois dans le cadre de lois, règlements et autorité de sûreté qui lui sont propres.

La politique de sûreté nucléaire du Groupe.

TNPJVC associe l'opérateur chinois CGNPC et EDF (30 %) dans la construction de deux EPR à Taishan. TNPJVC instruit les dossiers de sûreté présentés par la NNSA.

TNPJVC a déjà instauré une politique de management de la sûreté nucléaire pour ces unités en construction.

Sur le chantier, l’antenne régionale GRO (GD Regional Office) de la NNSA surveille en permanence toutes les activités. Les membres du GRO participent aux réunions hebdomadaires de l’équipe de construction.

La NNSA suit avec attention le déroulement des chantiers des autres EPR (Flamanville 3 en France et Olkiluoto 3 en Finlande) et entretient des liens étroits avec l’ASN française.

EDF et CGNPC, partenaires de longue date

  1. Coopération pour les centrales REP de CGNPC à Daya-Bay (2 x 1 000 MW) en service depuis 1994 et à Ling Ao où les quatre réacteurs ont démarré entre 2002 et 2011
  2. Transfert à ces centrales de nombreuses organisations, pratiques et améliorations techniques
  3. Formation en France de nombreux opérateurs et ingénieurs chinois
  4. Participation d'EDF en 2010 à l'établissement de la version chinoise des Règles de Conception et de Construction Mécaniques qui facilitera la coopération entre équipementiers chinois, acteurs nucléaires internationaux et autorités de contrôle
  5. Coopération étroite des deux ingénieries pour contrôler la qualité de la construction de Taishan et de la fabrication des équipements et pièces
  6. Une trentaine de personnes d’EDF en permanence à Taïshan
  1. Les performances d’exploitation (dont celles de sûreté nucléaire) des centrales d’EDF et de CGNPC sont tout à fait comparables
La National Nuclear Safety Administration

NNSA, autorité de sûreté chinoise, contrôle la sûreté nucléaire avec son appui technique, le NSC, Nuclear Safety Center :

  1. administration de la sûreté et élaboration des guides, politiques et règlements
  2. participation à l’organisation de crise en cas d’accident ou d’exposition grave à des rayonnements
  3. contrôle complet et administration de la sûreté de chaque installation nucléaire
  4. contrôle des matières nucléaires et des appareils à pression spécifiques au nucléaire.
  1. Les guides de sûreté établis par la NNSA sont basés sur ceux de l’AIEA

La NNSA délivre les licences des centrales : elle approuve notamment les dispositions de sûreté présentées dans les études de faisabilité.