Ressources Humaines

Rémunération et protection sociale

Politique de rémunération

Thème(s) de l'article :

EDF développe une politique de rémunération globale motivante, qui positionne l’entreprise parmi les bonnes pratiques des secteurs comparables.

Cette politique de rémunération globale porte sur :

  1. la reconnaissance des responsabilités et des résultats obtenus à travers la politique salariale,
  2. la reconnaissance de la performance collective à travers l’intéressement,
  3. l’offre d’épargne salariale et la politique d’abondement,
  4. l’actionnariat salarié,
  5. les avantages sociaux.
Politique de rémunération à l’embauche

Au 1er janvier 2012, les salaires d’embauche statutaires à EDF étaient les suivants (13 mois brut - majoration résidentielle 25% - sans expérience professionnelle) :

  1. salaire annuel CAP/BEP : 20 296 €, (19 153 € sans diplôme),
  2. salaire annuel Bac : 21 111 €,
  3. salaire annuel Bac + 2 (BTS) : 24 791 €,
  4. salaire annuel cadre : compris entre 34 755 € et 42 204 €.

Le salaire annuel d’embauche au niveau CAP/BEP à EDF est ainsi supérieur de 19% au SMIC (SMIC annuel 12 mois : 17 708 € brut au 1er janvier 2012).

Chaque salarié d’EDF dispose d’un bilan détaillé de sa rémunération annuelle et de ses composantes. Un livret d’épargne salariale a également été diffusé à l’ensemble des salariés d’EDF et d’ERDF.

Politique salariale

La politique salariale vise à reconnaître équitablement la contribution de chacun à la réussite d’EDF.

  1. Pour les cadres, la rémunération fixe annuelle est complétée par une part variable fondée sur la performance individuelle.
  2. Depuis 2011, tous les salariés OETAM (ouvriers, employés, techniciens et agents de maîtrise) d’EDF bénéficient aussi d’une rémunération variable, fondée sur les performances individuelles et collectives.
  3. En 2012 pour EDF et ERDF, le salaire brut annuel moyen était de 39 500€ (base 13 mois).
    1. 25 500€ pour le personnel exécution (25 500€ en 2011)
    2. 33 800€ pour la maîtrise (33 300€ en 2011)
    3. 56 300€ pour les cadres (55 500€ en 2011)
Les salariés d’EDF et d’ERDF bénéficient d’un intéressement aux résultats

Leurs salariés ont le choix entre percevoir l’intéressement et/ou l’affecter, soit au plan d’épargne Groupe (PEG), soit au plan d’épargne pour la retraite collectif du Groupe (PERCO).

Depuis sa filialisation, ERDF négocie son propre accord d’intéressement.

Les accords d’intéressement d’EDF et ERDF sont triennaux et prévoient que le montant de l’intéressement dépendra de l’atteinte d’objectifs nationaux de performance dans différentes composantes :économique, métiers, sociale et environnementale.

  1. Pour EDF, l’accord signé le 30 juin 2011 pour la période 2011-2013 retient cinq critères nationaux de performance : l’EBITDA du Groupe, la production d’électricité, le taux de satisfaction clients, le taux de salariés formés et le pourcentage de déchets retraités.
    1. En 2012, l’intéressement distribué au titre de l’exercice 2011 a représenté 181,8 millions d’euros à EDF et ERDF.

Des dispositifs similaires existent dans la plupart des filiales européennes du Groupe.

A noter que ni EDF ni ERDF ne sont éligibles au dispositif de participation.

Plan d’épargne Groupe (PEG)

Le PEG est ouvert aux salariés d’EDF et des sociétés françaises du Groupe dont EDF détient directement ou indirectement au moins 40 % du capital et qui ont adhéré au PEG.

  1. Six fonds communs de placement diversifiés, dont un fonds socialement responsable, un fonds d’économie solidaire et le fonds Actions EDF sont ouverts à la souscription.
    1. Le PEG du groupe EDF totalise fin 2012 un encours de 3,6 milliards d’euros.

L’intéressement, les versements individuels et les transferts à partir du compte épargne temps que les salariés affectent au PEG sont abondés selon des conditions négociées dans chaque société.

  1. En 2012, l’abondement brut versé par EDF et ERDF dans le PEG a été de 106,3 M€
Plan d’épargne pour la retraite collectif (PERCO)

Le PERCO du groupe EDF est ouvert aux salariés d’EDF et des sociétés françaises du Groupe dont EDF détient directement ou indirectement au moins 40 % du capital et ayant adhéré au PERCO.

  1. Deux fonds communs de placement sont proposés aux salariés : un fonds d’économie solidaire et le fonds à compartiment Cap Horizons proposant une gestion pilotée de l’épargne investie en fonction de l’âge de départ à la retraite.
    1. Le PERCO à EDF et ERDF totalise un encours à fin 2012 de 291,6 M€
  2. L’intéressement, les versements individuels et les transferts à partir du compte épargne temps que les salariés affectent au PERCO sont abondés selon des conditions négociées dans chaque société.
    1. En 2012, l’abondement brut versé par EDF et ERDF dans le PERCO a été de 31,2 M€
Compte épargne temps (CET)

Des accords CET ont été conclus dans les principales sociétés françaises du Groupe, notamment à EDF et ERDF.

  1. Au 31 décembre 2012, la valorisation des heures épargnées sur le CET des salariés d’EDF et ERDF s’élève à 575,3 M€
Actionnariat salarié

Lors de l’ouverture du capital d’EDF, 130 000 salariés et retraités du Groupe sont devenus actionnaires de la société. Dans le cadre de la cession de 2,5 % du capital d’EDF du 03/12/2007, une nouvelle offre réservée aux salariés et aux anciens salariés a été proposée du 12 au 22 septembre 2008. Il n’y a pas eu d’offres réservées depuis celle de 2008.

  1. Les salariés et anciens salariés du groupe EDF détenaient au 31/12/2012 un total de 34 millions d’actions EDF, représentant 1,85% du capital social. L’essentiel des titres détenus par les salariés le sont dans le cadre du plan d’épargne Groupe.

Attribution gratuite d’actions

Le plan d’attribution d’actions lancé août 2007, dénommé ACT 2007, portait sur l’attribution de 2 883 183 actions à tous les salariés du Groupe1, environ 150 000 bénéficiaires dans 22 pays. Plus de 2,7 millions d’actions ont été livrées aux salariés bénéficiaires le 31 août 2009.

  1. Les actions détenues au nominatif sont devenues disponibles le 30 août 2011. Celles détenues dans le PEG le deviendront le 30 août 2014.

La Société n’a pas procédé à de nouvelles attributions gratuites d’actions depuis août 2007.

1 À l’exception principalement des salariés d’Edison et d’EnBW.

Groupe Electricité de Strasbourg : les salariés ont bénéficié d’une opération d’actionnariat réservée en 2012

Cette opération d’actionnariat réservée aux salariés s’ajoute à l’accord d’intéressement. Elle poursuit trois objectifs :

  1. associer les salariés aux perspectives de développement de l’entreprise et à sa santé financière,
  2. associer les salariés à un événement majeur de l’histoire de l’entreprise avec le rachat d’Enerest et entretenir leur engagement dans le projet d’intégration de cette société,
  3. favoriser l’intégration des collaborateurs d’Enerest et encourager leur adhésion aux valeurs du Groupe.