Ressources Humaines

Santé, sécurité et qualité de vie au travail

Politique de santé-sécurité

La santé et la sécurité de ses salariés et de ses prestataires est un enjeu majeur du groupe EDF

Santé-sécurité : une démarche structurée d'amélioration continue

Issue d'un dialogue entre experts, médecins, encadrement, représentants du personnel et signée par le Président du Groupe en mars 2009, la politique santé-sécurité s'inscrit dans une démarche d'amélioration continue.

À l’échelle du Groupe :

  1. six indicateurs communs à toutes les sociétés pour suivre les résultats santé - sécurité qui sont présentés en Comité de Groupe
  2. un point trimestriel en Comité Exécutif sur les résultats et les actions santé - sécurité
  3. une présentation annuelle des actions de prévention à la Commission Santé-Sécurité du Comité Européen d’Entreprise
  4. un examen annuel de la politique santé au travail par le Comité de direction Ressources Humaines, réunissant les directions opérationnelles d’EDF, qui s’assure de son déploiement, analyse les indicateurs, vérifie l’efficacité des dispositions et propose des améliorations.
    1. Le Groupe s'est doté en 2011 d'un dispositif de partage sur les causes des événements significatifs pour améliorer la maîtrise des risques cœur de métier (levage, travaux en hauteur, risque électrique)

Conformément à la décision du Président du 1er février 2012, tout accident mortel dans le Groupe fait l'objet :

  1. d'une déclaration immédiate
  2. d'une analyse approfondie par une équipe pluridisciplinaire mise en place par la Délégation Santé Groupe qui veille à la réalisation rapide de cette analyse et la communique au Comité Exécutif avec le plan d’actions associées.

De plus, l'accent est mis sur la mobilisation des managers, avec notamment l'intégration des éléments fondamentaux liés à la santé et la sécurité dans leur formation, notamment dans les programmes de l’Université Groupe du Management.

Réduire les accidents du travail

Le groupe EDF s'engage à diviser par 2 en 5 ans le taux de fréquence des accidents avec arrêt de travail dont sont victimes ses salariés.

Le taux de fréquence (nombre d’accidents du travail ayant entraîné un arrêt de travail supérieur à un jour, décomptés dans l’année en cours et par million d’heures travaillées) continue de s'améliorer.

Le taux de gravité (nombre de jours décomptés dans l’année en cours d’arrêts calendaires liés à des accidents, y compris ceux consécutifs aux accidents des années antérieures, par milliers d’heures travaillées), après une amélioration en 2011, revient à son niveau de 2010 (0,16)

Le nombre d'accidents mortels diminue, en particulier les accidents liés au cœur de métier (levage, travaux en hauteur, risque électrique)

En France
  1. Le dialogue social sur la santé et la sécurité au travail se développe de manière pluridisciplinaire via les Comités d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) et d'autres instances comme le Groupe National de Santé au Travail (GNST) créé après l'accord collectif de 2010 sur le dialogue social relatif à la santé au travail. Huit médecins désignés par leurs pairs participent au GNST qui s’est réuni 4 fois en 2012.
    1. Depuis l'accord de 2010, tous les secrétaires de CHSCT se réunissent une fois par an pour échanger sur le fonctionnement des CHSCT, les besoins de formation, les questions juridiques ou d'actualité tels les risques psycho-sociaux en 2012
    2. Le GNST a créé quatre groupes de travail consacrés à l'impact de la réforme de la médecine du travail sur l’organisation des Sauveteurs Secouristes du Travail, à la santé des prestataires, aux pratiques addictives, au lien entre santé et allongement de la vie active. Ils formuleront des recommandations destinées aux directions opérationnelles
    3. Fin 2011, le Comité Central d’Entreprise a, pour la première fois, tenu une réunion dédiée exclusivement à la santé et à la sécurité. Cette action a été poursuivie en 2012
  2. Dans le domaine de la santé, des actions régulières sont conduites en direction des médecins du travail. Chaque mois, un thème prévention santé axé sur une pathologie particulière (troubles du sommeil, cancer, accidents domestiques, etc.) fait l’objet d’un dossier et d’outils de communication.
    1. Seconde réunion en 2012 des médecins et infirmier(e)s d'EDF autour de la question des rayonnements ionisants au quotidien et des risques sanitaires
    2. Première conférence des professionnels de santé d'EDF en région, à Tours, sur le thème Nucléaire : de la perception du risque radiologique à la réalité
  3. La direction Production et Ingénierie a établi un Projet Sécurité qui renforce l'implication des managers dans tous les métiers et unités.
    1. Intégration d'un point sécurité à chaque réunion de direction
    2. Création d'un réseau de préventeurs dans les divisions (Nucléaire, Thermique, Hydraulique, Ingénierie)
    3. Analyse de tous les accidents, presque-accidents et situations dangereuses, assortie de plans d'actions
    4. Lancement du programme national Sécurité des Prestataires
    5. Dans les centrales nucléaires, plans d'actions particuliers avec suivi du nombre de blessés, pour certains risques: levage, travaux en hauteur, risque électrique. Premiers résultats : baisse du nombre de blessés lié aux travaux en hauteur, stabilité à un faible niveau du nombre d'électrisations, stabilité du nombre d'accidents de levage
  4. La direction Commerce déploie depuis mi-2012 sa politique 100% Prévention en s'appuyant sur un réseau des préventeurs, la DRH et les managers. Ce déploiement est intégré aux contrats d’objectifs des entités opérationnelles pour l’année 2012. Un suivi mensuel des accidents du travail est réalisé et diffusé à la filière RH et au Comité de direction.
    1. Baisse de 22 % du nombre total d'accidents fin novembre 2012 par rapport à fin novembre 2011
    2. Taux de fréquence des accidents : 4,8 fin novembre 2012 (6,9 fin novembre 2011)
    3. Taux de fréquence des accidents des prestataires : 1,2 au 1er novembre 2012 (3,3 sur l'année 2011)
  5. ERDF a donné en 2012 la priorité à la prévention du risque électrique et multiplié ses initiatives pour mobiliser ses collaborateurs : séminaires, création d'un groupe de réflexion, mois de la sécurité électrique, formations, animations, campagnes d’information.
    1. En novembre, le groupe de réflexion a présenté ses recommandations en comité central d’entreprise, selon des thématiques prioritaires dont les CHSCT, la formation, la simplification des procédures, la maîtrise du métier et des outils, la préparation des chantiers. A chaque unité ensuite d’agir selon ses priorités
    2. Trophée Territoire Innovation Pays de la Loire pour WATTOU d’ERDF, un serious game qui contribue à réduire les accidents d'origine électrique en plaçant le joueur en situation réelle

Pour renforcer l’animation des acteurs impliqués dans la santé et la sécurité et favoriser le travail inter-disciplinaire, ERDF a organisé en 2012 un séminaire pour les 147 présidents de CHSCT et un autre pour les médecins du travail.

  1. Construit avec des ergonomes, le projet TACTIC, Travail Activité Confort du Technicien d’Intervention Clientèle, a été poursuivi en 2012 dans sept agences Technique clientèle regroupant plus de 500 techniciens. Objectifs : analyser les situations de travail des techniciens d’intervention clientèle, rechercher collégialement des actions pour prévenir les troubles musculo-squelettiques et à les mettre en œuvre
  2. Formation au secourisme de la quasi-totalité des agents habilités
  1. EDF Energies Nouvelles Services a été certifié OHSAS 18001 (santé et la sécurité au travail) en 2012 par l’AFNOR pour ses activités d’exploitation maintenance en France.
Au Royaume-Uni

Le Cadre d’action santé et sécurité 2011-2014 défini en 2011 a été validé par le Comité d’entreprise Santé et Sécurité et par le Forum syndical paritaire Santé et Sécurité. Il fixe sur trois ans 11 domaines d’actions contributives au plan Zero Harm. Ces actions, qui s'appuient sur les Délégués Sécurité, visent notamment à renforcer le partage d’informations et le travail avec les prestataires pour en améliorer les performances santé et sécurité.

En Belgique

Certifié niveau 4 ISRS (International Sustainability Rating System) depuis 2010, EDF Luminus a obtenu le niveau 6 en 2012 et mis en ligne sur son site, à l'intention des parties prenantes, son premier rapport "Santé et Sécurité au travail 2009-2012.

  1. Le nombre d'accidents avec arrêt a baissé passant de 7 (dont 3 chez les prestataires) en 2011 à 3 (dont 1 chez les prestataires) en 2012
  2. Le taux de fréquence s'améliore aussi : 1,5 en 2012 (2,5 en 2011)

Ces progrès résultent d'une forte mobilisation sur la sécurité, en particulier du développement des analyses de risques, notamment dans les secteurs techniques.

En Pologne

Mobilisation des réseaux Hygiène-Sécurité, des collaborateurs et des sous-traitants, implication forte de la direction, démarche structurée pour identifier les priorités, recueillir les informations, suivre les indicateurs et établir des audits : les sociétés du groupe EDF visent le Zéro accident.

Le nombre d'accident diminue de 63 %, passant de 27 (dont 17 prestataires) en 2011 à 10 (dont 5 prestataires) en 2012. La forte baisse (2 en 2012) des accidents de circulation, qui représentaient la moitié des accidents, résulte d'améliorations techniques (marquage au sol, modifications de la circulation) et des actions engagées pour former et sensibiliser les employés. Les progrès sont particulièrement sensibles chez les prestataires.

  1. Les sociétés déploient le programme Groupe Message Sécurité : un thème par semaine et un message particulier par jour diffusé par affiches et sur intranet faisant l’objet de réunions d’échanges de bonnes pratiques
En Hongrie

BE ZRt applique le système OHSAS (ISO 28001) depuis 2011 et n’a connu aucun accident dans les secteurs exploitation et entretien depuis fin 2006 La société procède chaque année à des audits et à des contrôles relatifs à la santé et à la sécurité au travail et déploie un plan d’action sanitaire sur la base des bilans médicaux. De nombreux services médicaux gratuits (tests de vision, examen médical, vaccination contre la grippe) sont en outre proposés aux salariés.

  1. Conduite dans le cadre du programme Gestion du stress, d'application obligatoire pour la plupart de ses collaborateurs, l'enquête interne d'avril 2012 servira à définir un plan d'actions détaillé et des priorités
  2. Des instructions particulières ont été élaborées pour la démolition de trois usines contenant de l'amiante
En Slovaquie

Poursuivant son plan d'actions "Notre sécurité", SSE a renforcé la mobilisation de ses collaborateurs avec le concours "La sécurité c'est l'affaire de tous" lancé en 2012.

Chaque salarié est invité à signaler une situation ou un évènement à risque et à proposer une solution. Les données recueillies sont traitées par le service indépendant de Sécurité et Prévention, et les salariés sont tenus informés de l'avancement du concours sur l'Intranet de l'entreprise. Toutes les alertes sont récompensées.

Radioprotection des salariés d’EDF et de ses prestataires