Sûreté

Sûreté hydraulique

Synthèse 2012 de l’Inspecteur de la sûreté hydraulique

Trois axes prioritaires

En 2012, les indicateurs continuent de progresser et les actions de long terme profitables à la sûreté se poursuivent, mais la survenance de trois événements classés EISH orange démontre la nécessité de maintenir l’effort, à tous les niveaux de la DPIH. Je retiens 3 axes d’actions prioritaires :

Mieux concevoir, mieux animer et tirer un profit opérationnel du retour d’expérience

  1. Poursuivre la détection des précurseurs et des écarts de sûreté d’exploitation, de maintenance et d’ingénierie et renforcer la qualité des analyses.
  2. Mener à bien les actions défi nies au niveau national suite aux trois événements EISH orange de 2012, en particulier:
    1. à court terme, s’assurer du bon état de protection du parc des conduites forcées et engager les actions éventuellement nécessaires ;
    2. à moyen terme, intégrer le REX de ces événements dans les projets de la DPIH : surveillance à distance et maintenance courante, compétences, fiabilisation des interventions.
  3. Tirer parti du traitement de ces événements dans l’organisation du REX de la DPIH sous tous les aspects (techniques, SOH, compétences, événementiel, pilotage, reporting).
  4.  

Renforcer les lignes de défense (organisation, méthodes collectives et individuelles)

  1. Poursuivre la mise en place de la filière sûreté et, à cette occasion, enrichir ses missions tant au plan local que national (expérience acquise, REX, suites EDD et RS , appui au pilotage d’arrêt…) et les dispositions d’animation de la filière.
  2. Piloter de manière plus intensive et différenciée le déploiement de la démarche OMISH en mesurant mieux la réalité de son avancement :
    1. mieux affirmer les axes de la démarche sûreté dans la maintenance aux différents niveaux de l’organisation;
    2. généraliser la démarche OMISH à toutes les affaires de maintenance concernées en soignant la préparation du passage des étapes clés communes à l’ingénierie et à la production.

 

Continuer à préparer l’avenir

  1. Poursuivre les projets de la DPIH et les programmes en cours et maîtriser les arbitrages aux différents niveaux en intégrant des objectifs de sûreté :
    1. poursuivre le déploiement du dispositif de pilotage à long terme pour sécuriser les ressources dédiées aux opérations de maintien du patrimoine et aux études contributives à la sûreté, et réaliser les arbitrages nécessaires ;
    2. étendre les démarches projets de sites en apportant un soin particulier à la maîtrise de la charge de travail des équipes opérationnelles ;
    3. généraliser les pratiques de fiabilisation des interventions au service de la sûreté et de la sécurité.
  2. Profiter du projet Compétences pour renforcer l’appui de la filière RH aux besoins de sûreté :
    1. anticiper le renouvellement quantitatif et qualitatif des compétences et apporter un soutien aux équipes en situation de fragilité ;
    2. valoriser et accompagner les formations réalisées sur le terrain.
  3. Poursuivre la politique de sûreté dans une démarche de progrès permanent et dans un cadre réglementaire renforcé, en se positionnant comme un industriel responsable et rigoureux.